Suzie Genest Publié le 19 janvier 2017 par | Mis à jour à 05:00

Un nouveau nid pour Coeur de Mailles

clarisse

Annoncée juste avant les fêtes, la relocalisation de Coeur de Mailles n’a pas tardé : en quelques jours, Clarisse Mayda-Bordes et ses fidèles alliées ont transformé le local précédemment occupé par Pépino Surgelés puis Weeds, où depuis le 3 janvier l’affluence va croissant.

Plus près, plus grand

coeur_de_mailles_droiteImpossible pour Clarisse de parler de son nouveau nid sans évoquer le précédent et sa propriétaire la musicienne Laurence Petitpas : « Laurence est merveilleuse ! Je ne serais pas partie du local, j’étais prête à attendre deux ans, facile », dit-elle. Des circonstances familiales ont précipité le déménagement, mais le déclic s’était fait déjà, lors des activités du quartier auxquelles Coeur de Mailles a participé cette année – Saint-Sauveur en fête, P’tit marché créatif, etc. Clarisse y a constaté qu’après deux ans, plusieurs ignoraient toujours l’existence de sa boutique sur la rue des Oblats, alors que d’autres la trouvaient « trop loin ».

coeur_de_mailles_jasetteBien visible au bord de l’artère commerciale principale, le nouveau local plus spacieux offre une meilleure capacité d’accueil pour les groupes de tricot-jasette. Il se prêtera mieux aux cours, ateliers, rencontres avec des artisanes invitées et autres événements spéciaux. Déjà, en réponse à une demande croissante, des formations s’ajoutent au calendrier de Coeur de Mailles.

Pour négocier cette croissance, Clarisse s’est adjoint d’autres formatrices et commence à déléguer du travail, ce qui comporte une part de défis pour celle qui avait l’habitude de tout faire. « Le plus dur, c’est de m’organiser moi ! », dit-elle en riant.

coeur_de_mailles_bol_doubleMaillages de coeur

Coeur de Mailles n’a pas perdu sa fibre collaboratrice en déménageant, bien au contraire. Clarisse entend poursuivre son développement comme elle l’avait amorcé : échange de privilèges pour les élèves respectifs avec Studio Rebel, mise en évidence à la boutique des bols à laine et tasses de la céramiste Nancy Lavigueur, partenariats au gré des projets avec Ma Station, le Renard et la Chouette, la Bijouterie Serge Gagnon

marie_verticale_coeur_maillesLors d’une visite en son absence, Marie, l’une de ses deux bras droits, a insisté sur les découvertes qu’elle et les habitués de Coeur de Mailles font dans Saint-Sauveur grâce à Clarisse. Son amour du quartier et son esprit rassembleur ne sont pas étrangers au nombre de personnes qui ont prêté main-forte lors du déménagement ou à l’oeuvre collective qui s’est créée, incluant des pièces postées par des artistes hors de la région, pour lui faire un cadeau avant les fêtes.

Faute de temps pour faire du bénévolat entre la boutique, un bambin d’un an et un conjoint atteint de fibrose kystique, Clarisse trouve d’autres façons de tricoter serré dans son quartier, à travers Coeur de Mailles. Comme elle le dit, après s’être inquiétée que son commerce change d’ambiance en s’agrandissant : « Ce qui fait le local et sa chaleur, ce sont les gens qu’il y a dedans… »

Coeur de Mailles
47, rue Saint-Joseph Ouest
418 529-8773

La nouvelle programmation de Coeur de Mailles sera affichée sous peu à l’agenda Monsaintsauveur.com.

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0
Publié dans Économie, Portraits

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.