Léa Fischer-Albert Publié le 1 mars 2017 par | Mis à jour à 05:00

Saké : L’Eau et le Riz est lancé !

Louis Bouchard et Thanya Goyette du Pied Bleu et Alexis Bernard et Délane Éthier de L’Eau et le Riz. Crédit photo : Delphine Gingras

Le 20 février dernier, le restaurant le Pied Bleu accueillait le lancement de l’entreprise d’importation de saké L’Eau et le Riz. Monsaintsauveur a rencontré le cofondateur de cette entreprise visant à apporter le meilleur du vin de riz en terres québécoises.

Le Japon et le Québec

lancement au pied bleuLe lancement officiel de L’Eau et le Riz, maison d’importation était un prétexte pour réunir les amateurs de saké de Québec et leur faire goûter à des mariages surprenants entre cet alcool typiquement nippon et un menu concocté par Thanya Goyette du Pied Bleu. Le Bouchon lyonnais de Saint-Sauveur est plutôt connu pour son boudin et ses charcuteries, alors que le commun des mortels associe plus souvent qu’autrement saké avec… sushis ! La soirée se voulait l’occasion de démontrer la diversité de plats avec lesquels peut s’accorder le saké et de faire connaître l’entreprise, d’Alexis Bernard et Délane Éthier à un plus large public.

« Après deux ans de pré-démarrage, il ne reste qu’au bouche-à-oreille à faire son travail », souligne Alexis Bernard. En effet, démarrer une maison d’importation de saké comporte son lot de défis, le premier étant de gagner la confiance des brasseurs au Japon.

J’avais déjà été au Japon visiter des brasseurs de saké par intérêt personnel. Quand j’ai décidé de lancer ma compagnie, j’ai ressorti toutes les notes que j’avais prises, et je suis retourné voir mes brasseurs préférés. L’été passé, j’ai également eu la chance d’être invité par le gouvernement japonais dans un programme qui encourage l’exportation, qui invite des importateurs à faire une tournée des brasseurs de sakés. On a été retenus pour représenter le Canada », explique M. Bernard.

Une fois toute la « cuisine » administrative réglée, il ne reste à l’équipe de L’Eau et le Riz qu’à se faire connaître. À Québec, Alexis Bernard est le seul représentant d’une maison d’importation de saké. Il y en a trois ou quatre autres à Montréal, mais seulement l’un d’entre eux se spécialise aussi en saké. L’Eau et le Riz se situe des deux côtés de l’autoroute 20, son associée Délane vivant dans la métropole.

Passer le mot

Lors du lancement, neuf produits étaient disponibles pour dégustation, en plus d’un buffet comportant charcuteries, pétoncles, salades et autres délices. Pour Délane et Alexis, le travail commence maintenant, en organisant de pareils événements où des groupes d’achat de bouteilles sont coordonnés, mais aussi, en allant à la rencontre des restaurateurs de Québec afin de les convaincre d’inscrire le saké à leur carte des boissons.

Les bouteilles du saké en dégustation lors du lancement. Crédit photo : Alexis Bernard

Le cœur était à la fête, au Pied Bleu, où saké et gourmandise faisaient très bonbuffet pied bleu ménage. Délane, Alexis et plusieurs aides versaient des verres de saké en informant les adeptes sur le style de brassage, le type d’eau, de riz et la technique privilégiée pour concocter cet élixir délicieux. Un pré-lancement destiné aux restaurateurs avait eu lieu juste avant l’arrivée du grand public, permettant justement à L’Eau et le Riz de vendre sa première caisse de saké à un établissement de la Capitale-Nationale. Parions qu’il y en aura plusieurs autres à venir.

Les foodies de Québec sont adeptes de cet alcool nippon, la cinquantaine de personnes enthousiasmées par le concept qui étaient présentes au lancement en témoignent bien. Nul doute qu’ils passeront le mot ! Pour être informé des prochains évènements de L’Eau et le Riz, suivez la page Facebook ou visitez le site web de l’entreprise.

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0
Publié dans Économie, Style de vie

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.