Jean Cazes Publié le 28 février 2017 par | Mis à jour à 05:00

La Maison Luc-André Godbout dorénavant accessible à tous !

Maison Luc-André Godbout

Maison Luc-André Godbout, entrée principale du côté de la rue Raoul-Jobin. 23 février 2016.

Après quatre mois de travaux, l’heure était à la réjouissance, jeudi dernier, pour les organismes du 301 Carillon. Ils ont souligné la fin d’un important chantier de rénovation qui visait à l’origine, plus modestement, à faciliter l’accès au rez-de-chaussée et ses commodités aux personnes à mobilité réduite.

Mobilité durable

Lors d’un dîner collectif, le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS), l’ADDS-QMCroissance Travail, auxquels se greffera sous peu le RÉPAC 03-12, ont inauguré ce qui est finalement une totale métamorphose de leur rez-de-chaussée. Leurs espaces sont dorénavant plus vastes, plus lumineux et, surtout, accessibles à l’ensemble de leurs visiteurs et militants. Maison Luc-André GodboutNous avons profité de l’occasion pour en savoir plus sur ce projet qu’Éric Martin a qualifié d’exemplaire. L’animateur-coordonnateur du CCCQSS a expliqué d’entrée de jeu :

La rénovation du rez-de-chaussée de la Maison Luc-André Godbout s’inscrivait dans le Plan de mobilité durable du quartier sur lequel nous avons travaillé ces dernières années. Comme le principe d’accessibilité universelle y est mis de l’avant, nous savions qu’on ne le respectait pas pour bien des gens ayant des problèmes de mobilité : personnes âgées, avec une poussette, en chaise roulante… »

Dès 2013, « sans trop y croire au début », a confié Éric Martin, le CCCQSS a exploré différentes sources de financement, en commençant par le gouvernement fédéral, dans le but de régler un premier problème urgent…

L’accès aux toilettes ! Pour nos utilisateurs à mobilité réduite, c’était avant tout une question de dignité, car ils devaient être accompagnés pour y aller. Sachant que du financement était possible grâce au Fonds sur l’accessibilité du gouvernement du Canada, nous avons eu à peine un mois pour rédiger une demande en collaboration avec l’ADDS-QM. Pour y détailler nos besoins, nous avons eu l’aide de personnes concernées, en particulier celle de Linda-Marie Blais, militante en fauteuil roulant… »

« On rénove tout ! »

Maison Luc-André GodboutL’accès au fonds du fédéral impliquait aussi une garantie d’obtention d’autres sources de financement. Ainsi se sont ajoutés le Programme d’amélioration des propriétés de la Ville de Québec, le Fonds de mise à niveau de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches et quelques dons de commerçants locaux, notamment, pour mener à terme « des travaux d’une envergure qu’on n’avait pas imaginée au départ », a expliqué l’animateur-coordonnateur.

Linda-Marie nous avait référé un architecte retraité de la Ville de Québec, Alfred Martel, qui en a été le coordonnateur. Il s’est basé sur le Guide d’accessibilité universelle de la Ville et avait une bonne connaissance des ressources en cette matière. […] Construction Ensemble, une coopérative de travail très impliquée dans le quartier, a été choisie comme entrepreneur. On a fait des plans avec un designer en bâtiment. […] Nous avions finalement le budget nécessaire pour rénover tout le rez-de-chaussée. Ça incluait entre autres l’aménagement d’une salle de bain plus grande et adaptée, l’élimination des couloirs étroits, la salle commune agrandie pour les organismes, la réfection de l’entrée principale, l’ajout de rampes et de portes coulissantes. »

Des remerciements

Maison Luc-André GodboutÉric Martin a souligné l’apport des nombreux artisans qui ont participé au projet, tels « des juristes et des notaires du gouvernement qui sont venus peinturer ». Les travaux ont nécessité un investissement total de 55 000 $.

Certes, l’animateur-coordonnateur du CCCQSS n’a pu s’empêcher au passage de faire un clin d’oeil au maire Labeaume en rappelant l’importance à ses yeux de la « consultation citoyenne pour un aménagement urbain qui n’est pas seulement une question politique ». La Ville et l’ensemble des bailleurs de fond, les bénévoles et les autres acteurs du projet seront remerciés à la Maison Luc-André Godbout dans les prochaines semaines, a-t-il conclu.

À lire aussi : Le 301 Carillon ouvert malgré les travaux

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.