Monsaintsauveur.com Publié le 31 décembre 2016 par | Mis à jour à 06:00

Revue de l’année 2016 à Saint-Sauveur (2 de 2) : vie économique et communautaire

2016-08-25-rue-saint-vallier-mss

Qu’est-ce qui a retenu l’attention de Saint-Sauveur – et sur Monsaintsauveur – en 2016 ? À partir de nos publications, revoyez l’année 2016 dans les différentes sphères de la vie du quartier… et repérez quelques indices de ce que nous réserve 2017 ! Ce second de deux volets survole l’actualité économique et la vie communautaire.

Économie

pistache_et_chocolat03

Nouveaux venus et anniversaires

Les déjeuners de la Panse-Douce, aux limites du quartier, ont alimenté un de nos billets les plus lus en 2016. Nos lecteurs ont aussi dévoré notre article présentant la boulangerie-traiteur Pistache et Chocolat.

Tandis que le Renard et la Chouette a accueilli un nouveau chef, Émile Tremblay, Thania Goyette du Pied Bleu a livré bataille au Combat des villes à Radio-Canada, en tandem avec Mathieu Brisson du Clocher Penché.

Au premier trimestre de l’année 2016, l’atelier-boutique de la designer Marie-Osée a quitté la Haute-Ville pour la rue Saint-Vallier Ouest, et l’Espace Co a accueilli ses premiers occupants dans l’édifice de Mode é Arto et du Petit Théâtre de Québec. Presque en face, la boutique de jouets et accessoires Zozo et Arty a ouvert ses portes en juillet. En septembre, une seconde designer délaissait la Haute-Ville pour installer Ma Garde-robe sur Saint-Vallier Ouest.

1477515364_fin-gourmet-20-ans

En octobre, l’entreprise apicole d’économie sociale Alvéole  célébrait officiellement son arrivée dans ses locaux fraîchement rénovés après le départ du Mur Insolite en début d’année. On constatait par la suite l’ouverture du Salon VD sur Saint-Vallier Ouest et la relocalisation du bar Red Lounge dans le local laissé vacant par le départ du restaurant Kim. En fin d’année, Gekcool, nouvelle entreprise née de Mono-Lino, dévoilait ses accessoires faits de bannières recyclées.

L’année 2016 aura également marqué la célébration du 5e anniversaire du Salon La Chope, du 20e anniversaire du Fin Gourmet et du 115e anniversaire de Musique Gagné.

Des départs remarqués

En août, une opération policière remarquée a forcé Weeds à quitter le local sur Saint-Joseph Ouest auparavant occupé par Pépino Surgelés, qui avait fermé ses portes au printemps. Dans le sillon de Weeds, La Croix Verte s’installait discrètement sur Saint-Vallier Ouest en octobre.

La fermeture inattendue du Collège de coiffure de Québec en début d’automne a été suivie par celle du restaurant SADEC, dont le local allait accueillir un bureau d’architectes : Atelier Guy.

À surveiller en 2017 :

  • la relocalisation de Coeur de Mailles au 47 Saint-Joseph Ouest dès janvier;
  • le nouveau Parcours épicurien sur Saint-Vallier;
  • la tournée des commerces de Saint-Sauveur que prévoit le maire Régis Labeaume?

Vie communautaire

Centre Durocher

Si l’ancien Centre Durocher a été dans la mire médiatique à plusieurs reprises en cours d’année, sur Monsaintsauveur, c’est la lettre ouverte du supérieur des Oblats qui figure parmi nos publications les plus lues.

L’avenir du Centre Édouard Lavergne a aussi fait la manchette en 2016. Quant à l’avenir de l’église Sacré-Coeur, il est passé aux mains de l’Église communautaire Mosaïque.

Au printemps, Commun’Action 0-5 ans et l’Initiative 1,2,3 Go Limoilou ! dévoilaient les premiers commerces certifiés famille en Basse-Ville, et la Friperie la Corde à linge réaménagée ré-ouvrait ses portes. Un bâtiment en apparence abandonné à l’angle des rues Raoul-Jobin et Saint-Germain a attiré l’attention lors de la Semaine nationale d’occupation des groupes membres du FRAPRU.

En juin, la façade avant et la cour arrière du Patro Laval profitaient d’une cure de verdissement, avec la participation de citoyens, dans le cadre du projet Saint-Sau’VERT. De retour pour une quatrième année, le Marché Saint-Sauveur invitait les citoyens à devenir amis du Marché en signe de soutien.

2016-12-06-stade-canac-mss-01En octobre, la Ville de Québec annonçait que le Stade municipal prendrait le nom de Stade Canac, serait géré par un nouvel OBNL et réaménagé pour en permettre l’utilisation tout au long de l’année, par la collectivité et les équipes de sports de balle locales. De nouveaux équipements de Taekwondo étaient par ailleurs dévoilés au Centre Durocher, grâce à un important don.

En novembre, 500 chandails de laine de seconde main offerts par Myco Anna étaient distribués à des organismes locaux avec l’aide de la SDC Saint-Sauveur et du Patro Laval.

À la fin décembre, à l’occasion de son Opération Paniers de Noël, le Pignon bleu soulignait ses 25 années d’existence.

À surveiller en 2017 :

  • une nouvelle initiative d’Incroyables Comestibles en développement;
  • l’éventualité d’un Centre de pédiatrie sociale dans Saint-Sauveur;
  • le 5e anniversaire du Marché Saint-Sauveur;
  • le 150e anniversaire du quartier !

Lire la 1re partie de la Revue de l’année 2016 : urbanisme et vie culturelle

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.