Jean Cazes Publié le 12 décembre 2016 par | Mis à jour à 06:00

Mérites d’architecture 2016 : des prix dans les quartiers centraux de la Basse-Ville

Le 8 décembre dernier avait lieu le gala des Mérites d’architecture de la Ville de Québec. Neuf projets concernant les quartiers Saint-Sauveur, Limoilou et Saint-Roch ont retenu l’attention du jury.

Cet événement annuel récompense l’excellence dans la création architecturale à Québec en saluant les efforts des architectes, entrepreneurs et propriétaires pour l’embellissement de la ville. Les membres du jury ont eu la tâche de déterminer les lauréats parmi les projets reçus. Voici les projets en Basse-Ville, tirés du cahier spécial du Soleil de samedi.

Habitation

En lice pour le prix du public, la résidence située au 670, rue Kirouac, conçue par TERGOS Architecture inc. et réalisée par Construction Aury et Fils (photo 1), ne l’a pas remporté, mais a mérité une mention du jury dans la catégorie Habitation – Rénovation et/ou Agrandissement.

Toujours au chapitre Habitation, cette fois dans la catégorie Construction neuve – moyenne et haute densités, le Mérite est allé aux Triplettes de Jeanne-Mance – Phases I, II et III du 1721-1727, avenue Jeanne-Mance à Limoilou (photo 4), ex aequo avec le bâtiment de l’OMHQ dans l’arrondissement de Sainte‑Foy–Sillery–Cap‑Rouge. Le projet des Triplettes a été dessiné par Quinzhee Architecture, et sa réalisation a été confiée à Construction SR. Le 552-558, rue Châteauguay et 550, rue Saint-Luc dans Saint-Sauveur, oeuvre de Constructions St-Pierre Roseberry inc. (photo 5), était en lice dans la même catégorie.

Parmi les finalistes Construction neuve – basse densité, on retrouvait le 215, rue Saint-Mathias par Érige inc. (photo 3), ainsi que le Triplex 25e Rue au 215, 25e Rue, dont la conception est signée Quinzhee Architecture et la réalisation, Construction Stéphane Morin (photo 2).

Patrimoine et art public

Conçu par Guillaume Fafard et Micheline Dufour, l’aménagement du 776-780, 8e Avenue, réalisé par Construction YOTA inc. (photo 6) s’est vu décerner le Mérite de la catégorie Patrimoine hors d’un site patrimonial, où l’oeuvre de Marc Doyon au 210-218, rue Elzéar-Bédard (photo 7) comptait aussi parmi les finalistes

Les Attracteurs (parcours interactif) inaugurés l’été dernier au jardin Saint-Roch, parsemés aussi à place de l’Université-du-Québec et au parvis de l’église Saint-Roch, étaient quant à eux finalistes comme Oeuvre d’art (secteur public). Conçus par André Dubois avec la firme Côté, Leahy, Cardas architectes, ils ont été produits par l’atelier du bronze d’Inverness et Pro-Automation (photo 9).

Édifices commerciaux et industriels

Du côté des Édifices commerciaux et industriels, on retrouvait parmi les finalistes pour la catégorie Rénovation et/ou Agrandissement un immeuble de Saint-Sauveur : Les façades urbaines situées au 191-195, rue Saint-Vallier Ouest et réalisées par Construction François Durand à partir d’un concept de Charles Garant architecte (photo 8).

Voir l’article sur les Mérites d’architecture 2015À lire aussi : Saint-Sauveur en lice pour les Mérites d’architecture.

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0
Publié dans Municipal, Urbanisme

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.