Monsaintsauveur.com Publié le 16 novembre 2015 par | Mis à jour à 22:20

Le centre Durocher remplacé par 69 logements

Un bâtiment neuf d’appartements poussera sur les ruines du centre Durocher. Il s’agira d’un immeuble strictement résidentiel de 69 logements sur cinq étages qui sera construit en «U» avec une cour intérieure (illustration). FOURNIE PAR ACTION-HABITATION

Source : Le Soleil, Baptiste Ricard-Châtelain, 16 novembre 2015

 

Le centre Durocher du quartier Saint-Sauveur est définitivement condamné : en lieu et place, 69 logements seront érigés sur 5 étages autour d’une cour centrale. Un chantier de 14 millions $.

La conclusion de la petite saga du centre communautaire de la basse ville approche, indique Armand Saint-Laurent, le directeur général d’Action-Habitation, l’organisme chargé des travaux. Ne resteraient que des détails à fignoler.

Le legs des pères Oblats sera démoli, dit-il. Oubliez la proposition d’y aménager une maison de la culture, une idée promue par le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS). Un bâtiment neuf d’appartements poussera sur les ruines.

La conseillère municipale du district Saint-Roch-Saint-Sauveur, Chantal Gilbert, nous a confirmé la destruction en entrevue téléphonique un peu avant le conseil municipal de lundi soir. (…)

Au CCCQSS, l’animateur-coordonnateur Éric Martin critique vivement la décision : « [Le maire Régis] Labeaume crève le coeur de Saint-Sauveur. » Il rappelle que l’édifice a été donné par les Oblats sous réserve d’y préserver la vocation communautaire : « Il y a disparition totale du patrimoine. Pour la communauté, c’est une grosse perte. […] Il risque d’y avoir encore beaucoup d’opposition à ce projet. »

Armand Saint-Laurent, d’Action-Habitation, a néanmoins déjà produit les plans. « L’immeuble a changé pas mal », prévient-il. Au fil des mois, la maquette architecturale a évolué, tantôt pour loger un Centre de la petite enfance, tantôt pour héberger des groupes communautaires, tantôt pour préserver la tour de l’actuel centre Durocher et l’intégrer au bâtiment moderne. (…)

Un échéancier ? « Ce qu’on vise c’est, idéalement, occupation en juillet 2017. » (…)

Une maison de la culture si…

La démolition du centre Durocher de la rue Carillon ne signifie pas que la Ville ferme la porte au projet de création d’une maison de la culture dans le quartier… (…) Les défenseurs de ce dessein devront cependant présenter un dossier « concret » avec un lieu et un financement. (…)

[ Tout l’article. À lire aussi : Des embûches pour le Centre Durocher. ]

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0

3 Commentaires

  • Est-ce qu’il s’agit de logement social (Coop subventionnée ou HlM ?) Merci de répondre svp.

    • Suzie Genest

      Dans la suite de l’article de Baptiste Ricard-Châtelain, on peut lire :

      À quel prix, les loyers ? “Il va y avoir une partie de subventionnée, et l’autre partie au prix du marché.” Au moins 50 % donneront droit à une aide financière du programme de supplément au loyer qui permet de réduire grandement le montant à décaisser chaque mois. Des personnes seules et des familles pourront y résider. »

  • À ma connaissance, le programme de supplément du loyer est limité quant au nombre de personnes qui peuvent y souscrire, ce n’est donc pas garanti que ces 50% de locataires l’auront en réalité. Ce programme n’offre aucune des garanties que peut assurer un HLM ou une coop subventionnée. Perso, c’est parce que je me suis vue refuser ce programme (malgré un revenu de 20 000$ par année)que j’ai décidé de déménager en HLM. Vu le caractère populaire et à bas revenu des ménages du quartier, la décence et le gros bons sens aurait voulu que cet immeuble soit consacré à 100% au logement social. Et pourquoi pas, à une maison de la culture.

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.